STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Bouaké : Jean Claude Kouassi présente le contenu de sa mission aux membres du corps préfectoral de Gbêkê
Développement

Bouaké : Jean Claude Kouassi présente le contenu de sa mission aux membres du corps préfectoral de Gbêkê

photo

Le Ministre-Gouverneur du District autonome de la Vallée du Bandama, Jean Claude Kouassi, a présenté le contenu de sa mission aux membres du corps préfectoral de la région de Gbêkê, lors d’une réunion de prise de contact tenue lundi 13 septembre 2021 à la salle de réunion de la préfecture de Bouaké.

Le premier responsable du District de la Vallée du Bandama a expliqué à son auditoire, composé du préfet de région, des préfets de département, des secrétaires généraux de préfecture et des sous-préfets, que la loi n°2014-451 du 05 août 2014 portant orientation de l’organisation générale de l’administration territoriale qui crée cette entité territoriale particulière lui confère des compétences en matière de décentralisation ainsi qu’en matière de déconcentration.

Il a précisé qu’en matière de décentralisation, la structure dont il a la charge a huit domaines de compétence qu’elle partage avec les collectivités territoriales. Elle a en charge, notamment, la gestion des ressources naturelles, la planification de l’aménagement du territoire et la lutte contre les effets néfastes de l’urbanisation.

Elle s’occupe également de la promotion et la réalisation des actions de développement économique, social et culturel, la lutte contre l’insécurité, la protection et la promotion des traditions et coutumes, l’entretien du patrimoine de l’Etat et les travaux d’équipement rural.

Jean Claude Kouassi a, en outre, indiqué qu’en matière de déconcentration, cette même loi du 05 août 2014 lui donne l’opportunité, en tant que Ministre-Gouverneur du District de la Vallée du Bandama, de suivre et d’évaluer la bonne exécution des programmes et projets ainsi que toutes autres actions de développement initiées par l’Etat dans sa sphère de compétence.

Il a aussi pour mission de contrôler la bonne fin des opérations spécifiques de développement décidées par le gouvernement et de veiller au respect du calendrier et des exigences techniques et financières prévues dans le cadre de la réalisation de ces opérations.

« Nous sommes chargés aussi et surtout de réaliser des études prospectives devant aboutir à l’établissement d’un schéma directeur pour le développement du district. Et le conseil régional doit se conformer à ce schéma directeur pour définir au plan régional de ce qui doit être fait. Il en est de même pour la mairie au niveau de la commune », a-t-il ajouté.

Le Ministre-Gouverneur a, en définitive, rassuré les membres du corps préfectoral de la région de Gbêkê en indiquant que cette entité territoriale particulière ne vient pas se substituer tant à eux qu’aux élus.

« Les ministres-Gouverneurs et les conseils de district viennent compléter un schéma qui est déjà lancé et qui fonctionne tant au niveau de la décentralisation qu’au niveau de la déconcentration, chaque entité faisant à son échelon ce qu’elle sait faire le mieux », a fait savoir Jean Claude Kouassi.

Outre ses missions, le Ministre-Gouverneur Jean Claude Kouassi a précisé la composition et les organes du District autonome. Il a fait savoir que cette entité territoriale particulière est composée des élus et des opérateurs économiques, sociaux et culturels. Celle-ci dispose de trois organes à savoir, le conseil du district, le Ministre-Gouverneur et le bureau du district.

SOURCE : AIP