STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Sakassou : Le comité départemental de délivrance des CNI officiellement installé
Société

Sakassou : Le comité départemental de délivrance des CNI officiellement installé

Le préfet de Sakassou, Tiégbé Bonaventure, a procédé mardi 31 août 2021 à l’installation officielle du comité départemental de délivrance des cartes nationales d’identité (CNI). Cette cérémonie a eu pour cadre la salle de réunion de la préfecture.

Créé par un arrêté préfectoral en date du 12 août 2021, ce comité est présidé par le préfet du département de Sakassou avec comme membres l’ensemble des sous-préfets, le maire, les directeurs et chefs de services, les forces de défense et de sécurité et le superviseur régional de l’Office national de l’état civil et de l’identification (ONECI), l’organe en charge de l’opération d’identification de la population.

Selon le superviseur régional de l’ONECI, Gboto Léon, la mission de ce comité consiste à informer, sensibiliser et mobiliser les populations pour prendre part à l’opération d’enrôlement et de distribution des CNI. Il a également pour mission d’identifier et de sécuriser les sites d’enrôlement et de distribution des CNI, d’une part, et, d’autre part, de suivre l’évolution de cette opération sur le terrain en prenant toutes les dispositions nécessaires pour son bon déroulement.

Cette cérémonie a aussi été l’occasion pour M. Gboto d’apporter des réponses aux différentes préoccupations des populations concernant, notamment, le retard accusé dans l’opération de distribution des CNI, l’absence de l’affiliation sur les CNI et l’inversion des noms et prénoms sur ces documents d’identification.

A propos du retard constaté dans la distribution des CNI, il a invité toutes les personnes qui ont fait la demande de leurs CNI dans la période de 2014 à 2019 de se rendre au guichet spécial ouvert à la préfecture de police de Bouaké pour le retirer.

Concernant les reformes apportées à la nouvelle CNI, notamment, l’absence de l’affiliation et l’inversion des noms et prénoms, le superviseur régional de l’ONECI a expliqué qu’elles obéissent à l’application de la loi de 2019 sur l’Etat civil qui s’inscrit dans le cadre du Registre national des personnes physiques (RNPP).

SOURCE : A I P