STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » SECURITE ROUTIERE: Les populations de Diabo plaident pour l’érection de dos d’ânes sur les artères principales de la ville
Actualités Société

SECURITE ROUTIERE: Les populations de Diabo plaident pour l’érection de dos d’ânes sur les artères principales de la ville

Les populations de Diabo plaident pour l’érection de dos d’ânes sur les artères principales de la ville en raison de l’incivisme dont font preuve des conducteurs automobiles ou d’engins à deux roues.

« Face à l’incivisme notoire des automobilistes et surtout des motocyclistes qui foulent au pied les règles de conduite, nous souhaitons qu’on nous installe des dos d’ânes sur les voies principales de la ville Diabo qui ont été bitumées fraichement. Cela nous évitera des accidents mortels », a plaidé dimanche 24 avril 2022 Kra Kouakou Moise, un jeune du quartier Ahougnansou de Diabo.

Il est imité en cela par dame koffi Yvonne, commerçante de son état. « Il faut absolument que des dos d’ânes soient installés sur l’ensemble des artères principales. Sinon un jour nous allons tous pleurer des morts par accidents à cause des conducteurs inconscients », a-t-elle indiqué.

En attendant la réalisation de ces ouvrages de limitation de vitesse, dont la faisabilité ne pose aucun problème aux dires du directeur technique par intérim de la mairie de Diabo, Atô Kouakou moise, les jeunes du quartier Ahougnansou ont procédé dimanche à l’érection de barricades de fortune sur la voie reliant le « carrefour Namlan » et le groupe scolaire Saya.

« Ces barricades, c’est juste pour nous protéger contre d’éventuels accidents en attendant la construction des dos d’ânes que nous appelons de tous nos vœux », a soutenu M. Kra Kouakou, l’initiateur de ces barricades de fortunes.

Source : AIP