STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Sakassou : L’ONG HESSED-Côte d’Ivoire offre trois logements de maîtres à l’EPP Fotokouamékro
Développement

Sakassou : L’ONG HESSED-Côte d’Ivoire offre trois logements de maîtres à l’EPP Fotokouamékro

photo

L’ONG HESSED-Côte d’Ivoire s’est donné pour mission de contribuer à la construction des cantines scolaires et logements de maîtres à travers la Côte d’Ivoire. Le village de Fotokouamékro dans le département de Sakassou vient de bénéficier de ce noble projet avec la construction de trois logements de maîtres. L’inauguration de l’ouvrage a eu lieu le 1er octobre 2021.

Selon Mme KOBLAN-HUBERSON Patricia, Présidente de l’ONG HESSED-Côte d’Ivoire, la construction de cantines scolaires permet de maintenir à l’école les enfants en général et les jeunes filles en particulier. Ce qui les met dans un meilleur état d’esprit en leur évitant les longues distances à la recherche de la nourriture. « On se rend compte qu’avec les cantines scolaires, les enfants restent à l’école. C’est ça notre contribution », a-t-elle signifié.

Quant à la motivation relative à la construction de logements des maîtres, Mme KOBLAN-HUBERSON souligne que même si des parents manifestent l’hospitalité en logeant des instituteurs, cela ne suffit pas pour les mettre réellement à l’aise. «Donc quand ils ont des maisons, ils peuvent être à l’aise et donner le meilleur d’eux même, sachant qu’ils peuvent être avec leurs familles et avoir leur autonomie», précise-t-elle.

Autre raison évoquée par la présidente de  L’ONG HESSED-Côte d’Ivoire c’est qu’ « en faisant des maisons des maîtres dans les villages, dans les contrées reculées, ça leur permet aussi de rester sur place. Parce que quand ils n’ont pas de logements, on se rend compte que les instituteurs désertent les lieux et les enfants ne vont pas à l’école», révèle Mme KOBLAN-HUBERSON, non sans mentionner que « l’avenir appartient à la jeunesse et que quand il y a un manque d’instruction, c’est dangereux pour notre jeune nation».  Voilà qui explique l’engagement de Mme KOBLAN-HUBERSON et son équipe à construire des logements de maîtres pour répondre aux besoins des écoles dans toutes les contrées de la Côte d’Ivoire.

C’est dans ce contexte que l’ONG HESSED-Côte d’Ivoire (HESSED signifiant bonté en langue hébraïque) n’a pas hésité à répondre favorablement à la sollicitation de M. Emmanuel Ahoutou Koffi, directeur de cabinet du Premier ministre, fils de la localité de Sakassou. «C’est dans ce cadre que notre très cher ami Ahoutou Koffi nous a sollicités et nous avons répondu favorablement, parce que nous savons que c’est un bâtisseur. C’est quelqu’un qui a l’amour de sa région et du développement », a délaré Mme KOBLAN-HUBERSON.

Cet élan de solidarité manifesté par l’ONG HESSED-Côte d’Ivoire qui vient ainsi appuyer les actions au niveau de l’éducation nationale a donc permis de bâtir à l’EPP Fotokouamékro trois logements de maîtres de trois pièces chacun avec toutes les commodités. Le tout d’un montant global de 40 millions de F CFA.

Emmanuel Ahoutou Koffi a exprimé son infinie reconnaissance aux dirigeants de l’ONG HESSED-Côte d’Ivoire pour avoir accepté de l’accompagner dans la réalisation de cette œuvre extrêmement importante pour mettre les maîtres dans les conditions idéales de travail. « On ne peut pas bien éduquer nos enfants si les maîtres ne savent pas où dormir. Mettre les maîtres dans des conditions propices. C’est ce qui nous a motivé à solliciter l’ONG HESSED-Côte d’Ivoire à qui j’exprime mon infinie reconnaissance pour cette œuvre qui va perdurer des années et des années », a-t-il indiqué.

 Dans sa volonté de voir l’école de son village progresser davantage, le directeur de cabinet du Premier ministre a fait don de 250 kits scolaires aux meilleurs élèves.

Ouvert en 1972, l’EPP Fotokouamékro compte à ce jour plus de 500 élèves pour 12 enseignants repartis dans deux écoles de six classes.

Outre ses actions dans le domaine éducatif, l’ONG HESSED-Côte d’Ivoire travaille aussi sur les VBG (Violences Basées sur le Genre) et bien d’autres projets à caractère social.

GEORGES KOUASSI

redaction@gbeke.net