STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Développement local: Botro, une commune émergente
Portrait

Développement local: Botro, une commune émergente

photo

Située dans la région de Gbêkê, au centre du pays, précisément à 40 km de Bouaké, la ville de Botro, forte de 14 354 âmes (2010), inscrit petit à petit son nom sur la liste des villes qui émergent en Côte d’Ivoire ces dernières années. Elle est dirigée par une équipe municipale conduite par Célestin Goumo Copress, installée le 26 juin 2013.

Quel budget primitif pour un essor économique ?

La commune chère au peuple ”Satiklan” connaît ces dernières années (26 juin 2013 au 31 décembre 2016) un essor économique et social. Héritier d’une enveloppe budgétaire de 23 millions de Fcfa, avec 50 millions de Fcfa d’investissements non achevés en 2013, Célestin Goumo Copress et son équipe sont à plus de 90 millions de Fcfa consacrés aux charges de fonctionnement et aux investissements à la fin de décembre 2016. C’est-à-dire une augmentation budgétaire de 40 millions de Fcfa qui, selon lui, est le fruit de partenariat et de ressources propres à la mairie. Ces ressources proviennent des taxes et des impôts fonciers.

Les Projets réalisés à mi-parcours

« Durant ces trois années, nous avons investi dans le social, dans les infrastructures routières, l’éducation et la santé », indique Célestin Goumo. A l’en croire, près de 20 millions de Fcfa ont été investis dans le domaine de la santé. A savoir, la construction d’un pavillon de l’hôpital, la réhabilitation de centre de santé et le renforcement de leurs plateaux techniques. Au chapitre du social, on note plusieurs dons. Notamment, des gestes significatifs aux différentes communautés religieuses, des charrettes, charrues et deux bœufs offerts à Botro village et une mise en place d’un fonds pour les femmes et les jeunes d’un montant d’un million de Fcfa renouvelé chaque année.

Ajouter à cela d’autres actes qui concourent au bien-être social des populations. Il s’agit d’une moto offerte à la directrice du foyer féminin de Botro. L’opération de 21 personnes de la cataracte, d’un soutien financier au Coges et plusieurs célébrations annuelles de la fête des mères. Pendant ces quatre années, plusieurs pistes, rues et routes ont été reprofilées. Des bâtiments administratifs, l’abattoir municipal et les toilettes du lycée réhabilités.

Toujours dans le même chapitre, l’on note la construction de la clôture du service technique de la mairie, des travaux d’adduction d’eau et l’éclairage public. Le nettoyage des voies de la commune, la construction de latrines, de bacs à ordures, d’une grille de fourrière et de 10 magasins au marché et au foyer sont à mettre également à l’actif de l’équipe municipale. 

A cette liste, il faut ajouter la transformation des hangars du marché en magasins fermés, l’achat et l’installation de splits dans les bureaux de la mairie et du Commissariat. Volet éducation, on note le don de 2000 kits scolaires, la réhabilitation de plusieurs écoles et don de tables-bancs. Sans omettre l’achèvement de la cantine et la construction d’une salle de classe à L’Epp Wadau.

Les populations occupées sainement pendant les vacances

Outre ces réalisations, il faut faire remarquer que l’équipe municipale pour occuper sainement les populations pendant les vacances, organise chaque année un tournoi de maracana. Plusieurs festivités qui visent à rassembler et célébrer certaines réalisations et fils de Botro ont été organisées pendant ces quatre années, a fait savoir Célestin Goumo Copress qui termine en saluant le jumelage de sa commune avec celle de Treichville (Abidjan).

Un partenariat profitable à Botro

Selon le maire, ce mariage est très profitable à sa commune. Elle a pu durant ces années bénéficier d’une enveloppe de  24 millions de Fcfa de la part du maire Amichia François et son Conseil. « Le développement socio-économique d’une population et d’une localité n’a pas de coloration politique, ethnique ou religieuse », dira Goumo Copress qui salue l’esprit réformateur des fils et filles de Botro.

Projet en cours de réalisation

Entamée, la construction d’une ferme-école qui va contribuer à la formation de la jeunesse aux techniques agropastorales est en bonne voie, a indiqué le maire. Il dit cependant se mettre à la disposition de sa population pour d’éventuelles propositions qui vont concourir au développement de la commune.

Un Forum pour identifier et faire connaître les ressortissants de Botro aux fins d’élaborer un manuel des compétences

Sur initiative du maire et son équipe, l’idée d’un forum a été présentée aux ressortissants ‘’Satiklan’’ d’Abidjan le 28 janvier dernier. Appréciée, elle a été adoptée par les 111 participants à la rencontre qui s’est déroulée au domicile du chef central Dominique Djaha, à Adjamé.

L’objectif de ce forum est d’identifier les ressortissants ‘’Satiklan’’ en vue de l’élaboration d’un annuaire de compétences sur lequel va s’appuyer plus tard la commune pour la réalisation des programmes de développement de Botro. La première édition du forum, selon le maire, est prévue se tenir le 3 juin 2017. Ensuite,  chaque année il va se tenir au cours du week-end de Pentecôte.

Tigane Jean Bavane
Tigane.jean@fratmat.info

A propos de l'auteur

Gbeke.net

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire