STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Marché de gros de Bouaké: Un nouveau pont bascule et des airs de séchage pour renforcer le dispositif
Actualités Développement

Marché de gros de Bouaké: Un nouveau pont bascule et des airs de séchage pour renforcer le dispositif

Dans le cadre de la restructuration et de la relance du marché de gros de Bouaké (Mgb), une délégation du Piducas (Projet d’infrastructures pour le développement urbain et de compétitivité secondaire) conduite par le coordonnateur adjoint, Dro Gabriel Zogbé, y était le 5 mai 2022, pour présenter officiellement à la Direction générale, l’entreprise retenue pour la reconstruction du pont bascule.

Mais bien avant, cette délégation qui était en compagnie d’un certain nombre d’entreprises a effectué une visite guidée initiée par Mohamed Lamine Sakanogo, Directeur général du Mgb, sur le site de réalisation des aires de séchage dédiés aux produits agricoles.

Au terme de ces deux activités, le Directeur général du Mgb a révélé que sa structure a bénéficié d’un financement d’un milliard de FCfa de la Banque mondiale. Cette somme, a-t-il noté, va permettre la réalisation d’un certain nombre d’infrastructures qui vont améliorer, de façon significative, la compétitivité du Mgb.

Selon lui, il s’agit de réaliser quatre infrastructures d’urgence. « A savoir, la reconstruction du pont bascule, la construction d’aires de séchage pour les produits agricoles, la réalisation d’un lavage de produits agricoles et la réhabilitation de 12 toilettes », a révélé le patron du Mgb.

Toutefois, il a tenu à préciser que cette visite du Piducas ne concerne, dans un premier temps, que la reconstruction du pont bascule et la construction d’aires de séchage des produits agricoles. « Pour ce qui est du pont bascule, l’entreprise qui a été retenue pour les travaux, nous a été présentée. Elle a un délai de six mois contractuel pour nous livrer un nouveau pont bascule fonctionnel », a-t-il souligné.

Pour ce qui est des aires de séchage des produits agricoles, il a tenu à faire cette précision. « La délégation du Piducas est venue avec les entreprises qui ont été retenues pour la construction de cette infrastructure après le lancement de l’appel d’offres. Nous sommes venus leur présenter le site qui va l’abriter en vue de leur permettre de mieux élaborer leurs offres de soumission », a-t-il précisé.

Lamine Mohamed Sakanogo a saisi cette occasion pour remercier le Président de la République et le Premier ministre qui ne ménagent aucun effort pour que le Mgb ait les moyens financiers et matériels pour son développement.

A ces remerciements, il a bien voulu associer le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme dont l’accompagnement n’a jamais, a-t-il affirmé, fait défaut au Mgb. « Grâce au soutien de ces plus hautes autorités, le Mgb se porte bien en terme de volume d’activités sur notre plateforme commerciale », s’est-il réjoui. Non sans préciser que ce sont près de 450 000 tonnes de marchandises qui y transitent chaque année.

D’ailleurs, si l’on en croit le Directeur général du Mgb, la bienveillance du gouvernement a permis à la Direction générale du Mgb d’adopter un nouveau plan de développement d’un montant global de huit milliards de FCfa. Qui va servir à construire des entrepôts, à revêtir tous les anciens bâtiments, élargir l’offre du marché, etc. « Avec l’exécution de ce plan, nous passerons de 9 à 31 filières », s’est exclamé le Directeur général du Mgb.

Notons que le Piducas qui est un projet initié par la Banque mondiale vise à créer des conditions de compétitivité dans les villes secondaires ciblées pour les développer et les rendre plus attrayants, afin de soutenir les investissements, la croissance et réduire la pauvreté dans le pays. En attendant de l’élargir, ce sont Bouaké et San Pedro qui bénéficient de ce projet

Dans le cadre de la restructuration et de la relance du marché de gros de Bouaké (Mgb), une délégation du Piducas (Projet d’infrastructures pour le développement urbain et de compétitivité secondaire) conduite par le coordonnateur adjoint, Dro Gabriel Zogbé, y était le 5 mai 2022, pour présenter officiellement à la Direction générale, l’entreprise retenue pour la reconstruction du pont bascule.

Mais bien avant, cette délégation qui était en compagnie d’un certain nombre d’entreprises a effectué une visite guidée initiée par Mohamed Lamine Sakanogo, Directeur général du Mgb, sur le site de réalisation des aires de séchage dédiés aux produits agricoles.

Au terme de ces deux activités, le Directeur général du Mgb a révélé que sa structure a bénéficié d’un financement d’un milliard de FCfa de la Banque mondiale. Cette somme, a-t-il noté, va permettre la réalisation d’un certain nombre d’infrastructures qui vont améliorer, de façon significative, la compétitivité du Mgb.

Selon lui, il s’agit de réaliser quatre infrastructures d’urgence. « A savoir, la reconstruction du pont bascule, la construction d’aires de séchage pour les produits agricoles, la réalisation d’un lavage de produits agricoles et la réhabilitation de 12 toilettes », a révélé le patron du Mgb.

Toutefois, il a tenu à préciser que cette visite du Piducas ne concerne, dans un premier temps, que la reconstruction du pont bascule et la construction d’aires de séchage des produits agricoles. « Pour ce qui est du pont bascule, l’entreprise qui a été retenue pour les travaux, nous a été présentée. Elle a un délai de six mois contractuel pour nous livrer un nouveau pont bascule fonctionnel », a-t-il souligné.

Pour ce qui est des aires de séchage des produits agricoles, il a tenu à faire cette précision. « La délégation du Piducas est venue avec les entreprises qui ont été retenues pour la construction de cette infrastructure après le lancement de l’appel d’offres. Nous sommes venus leur présenter le site qui va l’abriter en vue de leur permettre de mieux élaborer leurs offres de soumission », a-t-il précisé.

Lamine Mohamed Sakanogo a saisi cette occasion pour remercier le Président de la République et le Premier ministre qui ne ménagent aucun effort pour que le Mgb ait les moyens financiers et matériels pour son développement.

A ces remerciements, il a bien voulu associer le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme dont l’accompagnement n’a jamais, a-t-il affirmé, fait défaut au Mgb. « Grâce au soutien de ces plus hautes autorités, le Mgb se porte bien en terme de volume d’activités sur notre plateforme commerciale », s’est-il réjoui. Non sans préciser que ce sont près de 450 000 tonnes de marchandises qui y transitent chaque année.

D’ailleurs, si l’on en croit le Directeur général du Mgb, la bienveillance du gouvernement a permis à la Direction générale du Mgb d’adopter un nouveau plan de développement d’un montant global de huit milliards de FCfa. Qui va servir à construire des entrepôts, à revêtir tous les anciens bâtiments, élargir l’offre du marché, etc. « Avec l’exécution de ce plan, nous passerons de 9 à 31 filières », s’est exclamé le Directeur général du Mgb.

Notons que le Piducas qui est un projet initié par la Banque mondiale vise à créer des conditions de compétitivité dans les villes secondaires ciblées pour les développer et les rendre plus attrayants, afin de soutenir les investissements, la croissance et réduire la pauvreté dans le pays. En attendant de l’élargir, ce sont Bouaké et San Pedro qui bénéficient de ce projet

Source : Fratmat.info