STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Journée mondiale de lutte contre la rage: Botro abrite la 15e édition
Société

Journée mondiale de lutte contre la rage: Botro abrite la 15e édition

photo

 La ville de Botro a abrité mardi 28 septembre 2021 la 15e journée mondiale de lutte contre la rage, en présence des autorités locales.

Cette célébration a été l’occasion pour les autorités sanitaires de la région de Gbêkê de sensibiliser les populations sur la maladie de la rage et le danger qu’elle représente pour elles.

Entant que première responsable de la direction régionale de la santé, de l’hygiène publique et de la maladie universelle, Dr. Fatoumata Bamba, s’est réjouie de la présence massive des populations au foyer des jeunes de Botro pour prendre part à cette journée. Elle a surtout attiré leur attention sur la gravité de la maladie de la rage contre laquelle toute la population doit se mobiliser en vue de son éradication.

Le directeur de l’antenne régionale de l’institut national de l’hygiène publique (INHP) de Bouaké, Dr. Coulibaly Bégnan, a également participé à cette séance de sensibilisation contre la rage à travers une conférence qu’il a prononcée au cours de cette cérémonie. Dans son intervention, il a surtout mis l’accent sur les différents types d’animaux susceptibles de contracter le virus de la rage, la manifestation de cette maladie et l’importance de la vaccination.

« La rage est une maladie contagieuse et mortelle causée par un virus qui se transmet généralement par la salive d’un animal domestique ou sauvage infecté lors d’une morsure ou par une griffure. Tous les animaux à sang chaud, tels que les chiens et les chats, peuvent contracter cette maladie. Lorsque ces animaux sont atteints par la rage, cela se traduit par leur comportement. Ils n’obéissent plus à leurs maîtres, émettent beaucoup de salive et mordent tous ceux qu’ils trouvent sur leur passage. C’est pourquoi, il faut les vacciner avant qu’ils ne présentent ces signes », a expliqué Dr. Coulibaly.

Le préfet de Botro, Odette Gbanda, qui présidait ces festivités marquant la 15e journée mondiale de lutte contre la rage, a emboîté le pas au directeur de l’antenne régionale de l’INHP de Bouaké pour exhorter ses administrés à prendre soin de leurs animaux de compagnie et surtout à les faire vacciner contre la rage.

La Côte d’Ivoire a enregistré en 2021 dix cas confirmés de rage animale dont deux à Bouaké, révèle-t-on.

SOURCE : AIP