STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Faune : L’éléphant Ahmed à nouveau capturé à Brobo et transféré dans la réserve de N’zi River Lodge
Environnement

Faune : L’éléphant Ahmed à nouveau capturé à Brobo et transféré dans la réserve de N’zi River Lodge

photo

Il était intraitable jusque-là. Après avoir causé la misère aux paysans à travers la destruction des plantations et occasionné bien d’autres dégâts matériels, l’éléphant dénommé Ahmed vient d’être à nouveau capturé. Suite à cette nouvelle capture, le pachyderme réside désormais dans la réserve volontaire de N’zi River Lodge.

L’opération de capture, suivie du transfert de l’éléphant Ahmed, a été initiée par le Ministère des Eaux et Forêts (MINEF), avec l’appui technique de sa Direction de la Faune et des Ressources Cynégétiques et du Docteur AVES Joël, vétérinaire Sud-africain.

L’opération a vu la participation de plusieurs entités, à savoir le personnel du N’zi River Lodge pour herber l’éléphant, la gendarmerie et la police pour assurer la sécurité et la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Gbêkê avec à sa tête le Lt-Col Kouamé Barboza. Comment le pachyderme a-t-il été capturé ?

Selon un communiqué du ministère des Eaux et Forêts, Ahmed a été découvert dans une forêt galerie située dans le village de Kouamekro près du poste forestier de Brobo. L’expert Sud-fricain, Dr Joël AVES a procédé au fléchage du pachyderme. Il a ensuite été transféré dans un enclos de 20 hectares électrifié à 8000 volts à la réserve volontaire de N’zi River Logde.

Pour rappel Ahmed avait d’abord été déplacé du département de Guitry où il causait de nombreux préjudices aux populations locales. L’éléphant Ahmed avait atterri une première fois à la Réserve du N’Zi River Lodge, après un bref séjour au zoo d’Abidjan. Mais étant à nouveau sorti de sa réserve, l’éléphant continuait de hanter les cultivateurs, les habitants et autres automobilistes qui s’aventurent sur l’axe Bouaké Satama-Sokoro.

Sa capture apparaît comme un ouf de soulagement pour les populations locales qui avaient jusque-là le sommeil troublé. Aussi la réserve volontaire de N’zi River Lodge où repose désormais le pachyderme s’enrichit-elle en termes de faune. Situé à 45 km au nord-est de Bouaké, N’ZI River Lodge  est la première réserve naturelle volontaire agrée en Côte d’Ivoire d’une superficie de 41. 000 Ha, composée de vastes paysages vallonnés créés par les cours capricieux du fleuve N’Zi et de la rivière Mafa qui en assure la ceinture naturelle.

GEORGES KOUASSI

redaction@kegbe.net