STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Durabilité urbaine : l’ONG AMISTAD élève les maires de Bouaké et de Ziguinchor au rang de membres d’honneur volontaire éco-citoyen
Environnement

Durabilité urbaine : l’ONG AMISTAD élève les maires de Bouaké et de Ziguinchor au rang de membres d’honneur volontaire éco-citoyen

photo

Dans le cadre de ses activés de développement durable, l’ONG AMISTAD (Actions pour la Mobilisation des Initiatives et Stratégies d’Aide au Développement), basée à Abidjan et dirigée par Brice Delagneau, a décidé d’ouvrir un deuxième bureau à Bouaké, capitale de région du Gbêkê. « Bouaké est une ville hautement stratégique tant en termes de démographie qu’en terme de protection de l’environnement », a affirmé le président de l’ONG AMISTAD.

En prélude à ce grand départ, les responsables de l’ONG AMISTAD ont rencontré le 8 août dernier le maire de la Commune de Bouaké, Djibo Nicolas qui est l’autorité locale avec laquelle AMISTAD va entamer cette collaboration. C’était autour d’un déjeuner offert par le premier magistrat de Bouaké à son homologue de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, en visite à Bouaké dans le cadre d’un projet de jumelage entre Bouaké (Côte d’Ivoire) et Ziguinchor (Sénégal).

Ce fut l’occasion pour Brice Delagneau de donner brièvement les raisons qui motivent son organisation à venir s’installer à Bouaké. En effet l’arrivée de l’ONG AMISTAD à Bouaké s’inscrit dans son vaste programme de volontariat éco-citoyen qui prend en compte l’intégration des jeunes dans la protection de l’environnement. Un secteur qui offre beaucoup d’opportunités d’emplois. « Nous pensons que nos actions peuvent orienter les jeunes dans de nouvelles perspectives d’emplois», a-t-il mentionné.

Il n’en fallait plus pour que les autorités municipales épousent cette vision prometteuse. Outre les actions menées et les efforts déployés par le maire de Bouaké et son équipe dans le cadre de la protection de l’environnement et de la durabilité urbaine, Djibo Nicolas se montre réceptif à ce projet de l’ONG AMISTAD. Ce qui lui a valu d’être élevé au rang de membre d’honneur volontaire éco-citoyen au sein de l’ONG AMISTAD, au même titre que son homologue de Zinguinchor, Abdoulaye Baldé, vu que les deux personnalités sont dans une dynamique de jumelage de leurs cités respectives, dans un contexte d’amplification des villes et donc de développement durable. «Chez nous, dans le cadre de la valorisation des ressources humaines qui constituent notre organisation, les membres d’honneurs sont des personnes qui apportent leur savoir-faire, leur expérience et tout autre moyen à la réalisation des objectifs de l’ONG AMISTAD », explique Brice Delagneau.

L’ONG AMISTAD, en tant qu’acteur de développement durable va donc s’atteler à soutenir le maire de Bouaké à amplifier les actions dans le sens du développement durable et de la protection de l’environnement dans le cadre de ce jumelage entre les deux localités.

 A cette allure, il est fort probable de voir un jour l’ONG AMISTAD mener des actions en faveur de la commune de Ziguinchor. Commune dont le maire épouse la même vision de développement durable que son homologue de Bouaké. Toutes choses qui entrent dans le champ d’actions de l’ONG AMISTAD. Affaire à suivre.

GEORGES KOUASSI

redaction@gbeke.net