STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Bouaké : Le conseil d’administration de l’ANADER satisfait du travail des agents de terrain
Développement

Bouaké : Le conseil d’administration de l’ANADER satisfait du travail des agents de terrain

photo

Le conseil d’administration de l’Agence national d’appui au développement rural (ANADER), conduit par son président, Coulibaly Adama, était mardi 28 sept 2021 à Bouaké pour s’imprégner de la qualité des prestations fournies par cette entreprise d’Etat sur le terrain.

Le PCA de l’ANADER et les membres de sa délégation ont visité tour à tour l’unité semi-industrielle de transformation de manioc de la coopérative des femmes du vivrier de Bouaké (COFEMVIB), située au Marché de Gros, et les parcelles de productions maraîchères de l’association N’SONZOMBE des jeunes de Béhoukro (commune de Djébonoua).

Ils ont pu ainsi apprécier le niveau de réalisation technique des projets PRO2M/PURGA-COVID 19 et PURGA-COVID 19 mis en œuvre respectivement par la COFEMVIB et l’association N’SONZOMBE avec l’appui conseil de l’ANADER.

Au terme de cette visite, le PCA n’a pas caché sa satisfaction face au travail réalisé par les agents de terrain de l’ANADER. « En tant que PCA de l’ANADER, je suis venu constater de visu le travail réalisé sur le terrain parce que c’est facile de dire on a fait ceci on a fait cela. Et mon impression est très bonne et je suis fier de mon équipe de terrain », s’est réjoui M. Coulibaly.

Ce dernier a pris l’engagement de convaincre l’ensemble des administrateurs de la nécessité de mettre les moyens conséquents à la disposition des équipes de terrain de la zone centre pour leur permettre d’être encore plus performants dans l’accomplissement de leurs missions.

« Je suis totalement satisfait du travail de terrain de nos collaborateurs. Je ne manquerai donc pas de souligner cela devant les autres membres du conseil d’administration lors de notre prochaine réunion pour qu’on mette les moyens qu’il faut pour que cette équipe du centre puisse être un phare pour le reste des équipes afin que l’agriculture se développe davantage en Côte d’Ivoire », a-t-il promis.

Coulibaly Adama a, par ailleurs, adressé ses vives félicitations ainsi que ses encouragements aussi bien aux membres de la COFEMVIB qu’à ceux de l’association N’SONZOMBE qui « font un excellent travail ». « Bravo pour le travail abattu et bonne continuation. Faites en sorte que votre organisation soit une référence en matière de productions maraîchères », a-t-il recommandé au président Yao Kouamé Fulgence et ses camarades de l’association N’SONZOMBE.

Dans le cadre du programme d’urgence de soutien aux filières agricoles impactées par la COVID 19 (PURGA-COVID 19), les membres de cette association de jeunes maraîchers ont pu bénéficier de l’appui conseil de l’ANADER. Toute chose qui leur a permis d’accroître leur production de tomates, d’aubergines et de poivrons ainsi que leurs recettes.

« Depuis que nous bénéficions de ce projet, chacun de nous a pu accroître sa production et sa recette. En ce qui me concerne, je produits en moyenne 12 à 13 tonnes de tomates par hectare que je vends entre six et sept millions FCFA », affirme le président de N’SONZOMBE, Yao Kouamé Fulgence, exhortant les jeunes déscolarisés à s’adonner au travail de la terre qui « nourrit bien son homme ».

SOURCE : AIP