STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Bouaké : La chaire Unesco de l’UAO organise un séminaire sur la bioéthique et la pandémie de la COVID-19
Société

Bouaké : La chaire Unesco de l’UAO organise un séminaire sur la bioéthique et la pandémie de la COVID-19

photo

La chaire Unesco de l’Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké a organisé le mercredi 20 et le jeudi 21 octobre 2021 un séminaire international sur le thème “Bioéthique et pandémie de covid-19 : principes bioéthiques et construction d’une diplomatie vaccinale globale” en collaboration avec la commission nationale ivoirienne pour l’Unesco et le bureau multisectoriel de l’Unesco à Abuja (Nigéria).

Ce séminaire avait pour objectif de  coordonner les stratégies à l’échelle mondiale pour que la pandémie de la COVID 19 soit enrayée de la planète. Toutes choses qui requièrent  des réponses suffisamment claires sur les doutes qui traversent encore les esprits par rapport à la stratégie vaccinale mondiale contre la covid-19. Voilà qui a suscité la présence des universitaires venus de divers horizons à ce séminaire dont la conférence inaugurale a été prononcée par Pr Lazare Poamé,  titulaire de la Chaire UNESCO de bioéthique. Thème retenu : « Les principes axiologiques de l’UNESCO et la quête d’une diplomatie vaccinale bio-éthiquement galbée ». A ses côtés, Louis Anoma Gervais, représentant du directeur des bureaux régionaux de l’UNESCO à Dakar et Abuja.

 A cette occasion, Dr. N’Golo Aboudou Soro, le Secrétaire Général de la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO a lu le discours du professeur Mariatou Koné, Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, par ailleurs, Présidente de la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO.

Prof Lazare Poamé, dans ses propos liminaires lors de cette conférence, est revenu sur les idées préconçues dont les plus répandues en Afrique sont celles-ci : « Le vaccin vise à freiner la démographie galopante des pays africains par la mortalité précoce» ;  « Le vaccin contient des nanopuces qui permettront aux États de contrôler électroniquement les citoyens » ; « Le vaccin provoque des maladies invalidantes ». « Le vaccin rend stérile » etc.

Le conférencier indiquera qu’il s’est développé, depuis près d’un an, une doxologie ambiante propre à faire douter de la science et de ses résultats concernant les vaccins contre la Covid.  Et pourtant, soutient-il, « malgré cette doxologie ambiante, doublée d’une désillusion légitime, pour endiguer la pandémie, qui n’épargne aucun pays du globe, presque tous les regards se trouvent tournés vers le vaccin ou devrions-nous dire les vaccins ».

Selon le Prof Lazare Poamé, il convient de poser des jalons pour une diplomatie vaccinale éthiquement galbée. « il s’agitde penser une diplomatie vaccinale affranchie de la logique de la domination, de la logique marchande et des calculs égocentriques qui contrastent avec les valeurs humanistes que l’UNESCO s’efforce de promouvoir dialogiquement en privilégiant l’alliance sacrée que constitue le triptyque Science – Technique – Société», souligne le titulaire de la Chaire UNESCO de bioéthique, par ailleurs président honoraire de l’UAO de Bouaké.

A l’en croire, il apparait clairement que la panacée quant à  l’avancement de la science et à l’amélioration des vaccins contre la covid-19 ne peuvent provenir que de la contribution de tous à travers des études conjointes pour apporter des solutions durables afin de venir à bout de la pandémie de la COVID 19.  

En la matière, Pr Lazare Poamé et plusieurs autres universitaires ont donné le ton en menant des réflexions en vue de l’amélioration qualitative de cette diplomatie vaccinale contre la covid-19. Ces réflexions sont contenues dans une synthèse en cours de finalisation même s’il est trop tôt de parler de conclusion, vu que la pandémie n’a pas encore dit son dernier mot. Espérons que les efforts mutuels des scientifiques des quatre coins du globe parviennent à éradiquer ce fléau qui continue de marquer négativement la conscience collective avec son avancée macabre.

GERORGES KOUASSI

redaction@gbeke.net