STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » BOUAKE : La Chaire UNESCO ‘’Anticipation, prospectives et territoires durables’’ de l’UAO inaugurée.
Actualités Culture

BOUAKE : La Chaire UNESCO ‘’Anticipation, prospectives et territoires durables’’ de l’UAO inaugurée.

La Chaire Unesco “Anticipation, prospectives et territoires durables” de l’Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, obtenue suite à la co-signature, le 23 mars 2022, de l’accord entre le président de cette institution d’enseignement supérieur et de recherche, Prof. Kouakou Koffi, et la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, a été officiellement inaugurée mardi 26 juillet 2022.

Il s’agit de la 2e Chaire Unesco de l’UAO, mais la toute 1ère dédiée aux questions d’anticipation et de prospectives en Afrique noire francophone. Elle a pour objectif de s’interroger sur les évolutions de nos systèmes et processus de prospective, pour voir comment mieux informer les politiques territoriales. Son approche est fondée sur les trois piliers des Chaires Unesco en études des futurs, notamment, la Recherche, l’enseignement et le renforcement des capacités en prospective des territoires et l’implication des communautés locales.

Selon son titulaire, Prof. Kouassi Kouamé Sylvestre, la Chaire Unesco “Anticipation, prospectives et territoires durables” a trois principales missions. A savoir, faire la promotion de la coopération scientifique internationale concernant les défis majeurs du développement durable en s’inscrivant dans une collaboration Sud-Nord, notamment, en Afrique et en Europe.  

Elle a également pour mission de renforcer les compétences en prospective et anticipation des futurs décideurs, des chercheurs et des communautés, assurer le développement de l’enseignement de la discipline de l’Anticipation et des sciences des territoires, la mise en œuvre des projets de recherche en matière de prospective pour des territoires plus durables, allant au-delà des perspectives occidentales.

La Chaire Unesco “Anticipation, prospectives et territoires durables” doit aussi collaborer étroitement avec l’Unesco et d’autres Chaires Unesco sur des programmes et activités pertinentes pour produire des recherches conjointes avec le secteur des sciences sociales et humaines.

Le Prof. Kouassi Kouamé Sylvestre a levé un coin de voile sur les différents axes de réflexion de cette 2e Chaire de l’Université Alassane Ouattara dans un entretien avec la presse à la fin de cette cérémonie d’inauguration.

Il s’agit, notamment, de l’axe portant sur les questions de l’aménagement du territoire, de développement local, de décentralisation. “Aujourd’hui la décentralisation, l’aménagement du territoire est quasiment irréversible. Cependant, en matière de gouvernance la multiplicité des acteurs et d’autres ne facilite pas l’atteinte des objectifs qui ont été assignés. Il faut donc mener des réflexions pour trouver des réponses satisfaisantes”, a-t-il indiqué.

La gouvernance des villes africaines constitue également un autre axe de réflexion importante de la Chaire Unesco “Anticipation, prospectives et territoires durables”. “Les villes africaines font face à de nombreux défis et il est bon de penser l’avenir et le devenir de celles-ci. Pour des populations qui aspirent à vivre mieux, à vivre sainement et sûrement, c’est évidemment un axe de réflexion importante”, a souligné le Prof. Kouassi Kouamé Sylvestre.

Il a aussi relevé l’axe portant sur la gouvernance du foncier et des territoires ruraux. “Nos territoires, nos populations, nos Etats vivent majoritairement de l’agriculture, cependant la question relative à ce secteur n’est pas suffisamment pensée. On se rend compte aujourd’hui que la Côte d’Ivoire particulièrement pour être première nation productrice de cacao et qui maintient ce rang depuis 1977 cela a été faite au détriment du patrimoine forestier. Donc comment penser notre agriculture pour qu’elle soit une agriculture plus résiliente, plus durable au profit des populations, c’est un enjeu important que nous allons développer”, a indiqué le titulaire de la 2e Chaire Unesco de l’UAO.

“Un autre axe de réflexion important concerne la question des aires protégés, la question des forêts. Il est important évidemment de penser quelles sont les approches, quelles sont les méthodes, quelles sont les techniques, quelles sont les perspectives que nous offrons à ces dernières reliques de forêts et d’espaces de nos écosystèmes. A ces axes de réflexion, il faut ajouter les questions de géopolitique qui constituent aussi des éléments assez importants”, a-t-il souligné.

Cette cérémonie d’inauguration de la Chaire Unesco « Anticipation, prospections et territoires durables » a été suivie de l’ouverture d’un colloque international sur le thème “La prospective de la gouvernance des territoires en Afrique face aux enjeux de développement durable”. Ce colloque marque le lancement officiel des activités de cette Chaire Unesco dédiée aux questions d’anticipation et de prospectives.

Source : AIP