STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » Bouaké: La CGFE lance une caravane de formation de 300 femmes sur le concept « Entrepreneuriat à zéro franc »
Société

Bouaké: La CGFE lance une caravane de formation de 300 femmes sur le concept « Entrepreneuriat à zéro franc »

 La commission genre femme entrepreneuriat (CGFE) de la fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME) a lancé vendredi 19 novembre 2021 à Bouaké une caravane de formation de 300 femmes sur le concept « Entreprendre à Zéro franc) dans le cadre du projet 100 000 femmes pour l’entrepreneuriat.

« Nous sommes venues à Bouaké avec le produit que nous appelons la caravane de 100 000 femmes entrepreneures qui consiste à former les femmes sur le concept de l’entrepreneuriat à zéro franc », a indiqué la présidente de la CGFE, Claudine Zékré, plus connue sous le nom de Miss Kouadio.

La commission genre femme entrepreneuriat-FIPME est accompagnée dans ce projet par la Fondation africaine pour l’entrepreneuriat et le développement économique (FAFEDE). Selon le président-fondateur de cette structure, Dr. Samuel Mathey, cette caravane de formation au concept « Entreprendre à zéro franc » vise à former plus de 100 000 femmes à travers toutes les régions de Côte d’Ivoire.

Il a, par ailleurs, expliqué que ce concept consiste à montrer aux personnes comment démarrer une entreprise sans financements extérieurs, mais à partir de ses propres ressources. « Nous avons des techniques brevetées que nous enseignons aux femmes », a-t-il précisé.

Cette formation, qui débute ce lundi 22 novembre 2021, va durer un mois et comportera trois modules de formation. Le premier module portera sur le concept « Entreprendre à zéro franc » qui va consister à enseigner les techniques pour entreprendre sans financements extérieurs. Le deuxième portera sur l’alphabétisation fonctionnelle.

« Nous savons que 70% des analphabètes sont des femmes. Nous allons donc donner des cours d’alphabétisation aux femmes participantes pour réduire ce taux d’analphabétisme au niveau des femmes », a fait savoir Dr. Mathey.

Le troisième module portera sur le numérique. « Aujourd’hui l’analphabète, c’est celui qui ne connait pas le numérique et le digital. Donc on verra avec ces femmes comment mieux utiliser, comment exploiter WhatsApp et comment vendre sur internet », a-t-il précisé.

Au nom de l’ensemble des femmes qui étaient présentes à cette cérémonie de lancement, Mme Joelle Kacou a salué cette initiative de la FIPME qui va leur permettre de renforcer leurs capacités en matière d’entrepreneuriat.

« Nous accueillons avec joie cette caravane de formation, car nous en avons vraiment besoin pour pouvoir entreprendre des activités génératrices de revenus avec succès et aider nos épouses et nos enfants », a déclaré Mme Joelle Kacou.

SOURCE : AIP