STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » BOUAKE : Des leaders de jeunesse et des encadreurs des centres de service civique formés
Société

BOUAKE : Des leaders de jeunesse et des encadreurs des centres de service civique formés

Quatre leaders d’organisations de jeunesse et 16 encadreurs des centres de service civique ont pris part du mardi 19 au samedi 23 avril 2022 à Bouaké à un atelier de formation organisé à leur intention par la direction de la protection de la jeunesse du ministère en charge de la jeunesse avec l’appui technique et financier de l’UNFPA.

Cette formation a permis à ses 20 leaders d’organisations de jeunesse et encadreurs des centres de service civique de renforcer leurs capacités en compétences de vie courante (CVC) et compétences psychosociales essentielles pour la paix et le développement personnel harmonieux des jeunes vulnérables.

Elle leur a permis également de renforcer leurs compétences en matière de santé de la reproduction des jeunes et des adolescents et (SRAJ), d’éducation complète à la sexualité, de planification familiale, d’IST et de VIH/SIA y compris les notions de dividende démographique (DD).

« Au cours de cet atelier, initié par la direction de la protection de la jeunesse du ministère en charge de la jeunesse, nous nous sommes attelés à faire assimiler aux participants ce que c’est que les compétences de vie courante c’est-à-dire les capacités qu’un jeune doit pouvoir développer afin de pouvoir prendre de bonnes décisions pour lui-même et pour sa communauté. Nous leur avons aussi appris comment arriver à développer chez les jeunes la capacité à réduire l’influence des autres et à faire de bons choix pour eux-mêmes, pour leur santé et pour leurs communautés respectives », a fait savoir la pédopsychiatre, Dr. Bissouma Anna-Corine, animatrice de cet atelier de formation.

Une douzaine de modules ont été dispensés pendant ces cinq jours de formation. Ces modules portaient, entre autres, sur la connaissance de soi, l’estime de soi, l’empathie vis-à-vis de l’autre, la communication efficace (savoir parler aux autres), la gestion des émotions, le processus de prise de décision, savoir critiquer une situation, savoir faire face à l’influence sociale et à la pression des pairs, (…).

« Ce sont de telles capacités que les encadreurs de jeunesse doivent arriver à développer chez les jeunes pour que face aux situations de crise ils soient capables de prendre de bonnes décisions, adopter les bonnes attitudes et éviter d’être dans des mouvements de foule », a indiqué la formatrice.

Le directeur général de l’office du service civique national (OSCN), Touré Mamadou, qui a pris part samedi à la cérémonie de clôture de cet atelier de formation a souligné son importance en ce sens qu’il permet de bien outiller les leaders de jeunesse et les encadreurs des centres de service civique de Bouaké, Guingréni (Boundiali), Guédikpo (Sassandra) et de Bimbresso (Abidjan) qui avait accueilli 70 élèves perturbateurs de cours pendant la Noël 2022 pour un séjour de resocialisation.

Il a dit compter sur eux pour mettre en application toutes les connaissances acquises afin de permettre aux milliers de jeunes vulnérables sous leur responsabilité d’échapper aux différents maux de la société, dont l’alcool, la drogue, les grossesses indésirées, les IST et le VIH/SIDA, et connaitre un développement personnel harmonieux.

Source : AIP