STAGES/EMPLOIS ANNONCES
Accueil » BOUAKE : Après sa reconduction dans le gouvernement ACHI 2, Amadou Koné accueilli en triomphe
Actualités Développement

BOUAKE : Après sa reconduction dans le gouvernement ACHI 2, Amadou Koné accueilli en triomphe

Amadou Koné, Ministre des transports a effectué une rentrée triomphale ce jeudi 05 mai 2022 à Bouaké, sa ville natale, après sa reconduction dans le gouvernement Patrick ACHI 2 et le petit pèlerinage (la Oumra) en terre sainte.

Un accueil enthousiaste et populaire lui a été réservé par les siens avec à leur tête le chef de canton Faafouè, Nanan N’goran Koffi 2 et le maire Djibo Youssouf Nicolas. Accueilli à l’entrée sud (corridor-sud) de la ville par une cohorte de motocyclistes, « l’enfant prodige de Bouaké » a paradé dans plusieurs quartiers de la capitale de la région de Gbêkê avant de se rendre à sa résidence du quartier Kennedy où s’est déroulée la cérémonie officielle d’accueil.

Plusieurs personnes ont pris la parole, au cours de cette cérémonie officielle d’accueil, pour, tour à tour, lui signifier qu’il fait la fierté de toute la région de Gbêkê en tant que ministre de la République dans le gouvernement ACHI 2 nommé le 21 avril 2022. Cela témoigne, selon eux, d’un gage de confiance du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, pour tous les fils et filles de cette région.

Tous ces intervenants ont, en retour, exprimé leur profonde gratitude et leur infinie reconnaissance au président Alassane Ouattara pour sa confiance toujours renouvelé à l’endroit de Bouaké et de sa région à travers les nombreuses réalisations qu’il y a entreprises et la promotion de plusieurs de ses fils et filles.

Le président du comité d’organisation de cette cérémonie d’accueil, Louis Kouakou-Habonouan, a du reste indiqué qu’une grande journée d’hommage et de reconnaissance lui sera dédiée dans les prochains jours pour tous ses bienfaits à la région de Gbêkê.

Heureux de cet accueil chaleureux et enthousiaste de ses parents de Bouaké, le ministre Amadou Koné leur adressé des mots de remerciement et de félicitation. Il n’a pas manqué non plus d’exprimer sa gratitude et sa reconnaissance au chef de l’Etat et à son premier ministre Patrick ACHI pour lui avoir fait à nouveau confiance.

« Je suis tout honoré que le président de la République avec le vice-président de la République et le premier ministre aient porté à nouveau leur choix sur ma personne pour conduire ce secteur stratégique des transports », a-t-il indiqué.

Il a, en outre, pris l’engagement de continuer à travailler avec ardeur aux côtés de ces éminentes personnalités de l’Etat pour mettre en œuvre le programme « Côte d’Ivoire solidaire » afin que ce pays soit en paix et se développe au bénéfice de l’ensemble des ivoiriens et particulièrement au bénéfice des jeunes en quête d’emploi et qui ont besoin de travailler pour s’assurer un mieux-être.

« En ce qui me concerne, je vais continuer à faire le travail tel qu’il m’est confié par le président de sorte à vous honorer. Si j’échoue au gouvernement c’est Bouaké qui aura échoué. Je ferai donc tout pour vous honorer et je sais pouvoir compter sur vos bénédictions pour réussir ma mission », a dit le ministre des transports.

Il a saisi cette occasion pour appeler à nouveau ses parents et l’ensemble des populations à la fraternité et à la cohésion afin que Bouaké soit le modèle de recherche d’une nation fraternelle qu’appelle de tous ses vœux le président de la République, Alassane Ouattara. Il a dit sa détermination à continuer de travailler pour consolider cette cohésion pour qu’ensemble ils soient plus forts pour travailler en faveur des populations.

« Il s’agit d’être ensemble pour qu’on soit fort ensemble pour que l’ensemble de la population de Bouaké et sa région puisse bénéficier de nos actions. Il ne s’agira pas pour moi de venir distribuer de temps en temps des sacs de riz pour dire qu’on aide les populations. Mais il faut qu’on se mette ensemble pour œuvrer au développement de notre région, c’est-à-dire faire des routes, donner de l’eau, de l’électricité, construire des usines pour que les jeunes travaillent et se prennent en charge », a-t-il recommandé.

Source : AIP